Premier Précédent Vue vignettes Suivant Dernier Petite bibliothèque ferrovipathe et routière déraisonnée
(des Premiers chemins de fer au Dernier train de Salignac... en longeant la RN7)
Aide et Informations Recherche Page d'accueil       
LIVRE
Le garage de Franquin
Couverture Détails du livre Dos / Extrait
Cliquez pour agrandir Agrandissement disponible
Auteur(s) Xavier Chimits
Pedro Inigo Yanez
Date de publication 23/11/2007
Format Broché (275 x 275 mm)
Editeur Marsu Productions
ISBN 978-2-912536-81-5
Langue Français
Nb. de pages 160
Cliquez pour agrandir Agrandissement disponible
Résumé / commentaires
Franquin aimait les belles voitures et les dessinait avec un soin maniaque. DKW, DS, MG 1100, 4CV, Ford Thunderbird, sans oublier la guimbarde de Gaston et les Turbos, elles sont toutes dans cet ouvrage de référence que tout fan de Franquin ou d automobiles se doit de posséder. VROUM VROUM ! La réédition pied au plancher de l'ouvrage de référence sur les belles mécaniques, de Franquin ! Rutilantes américaines aux chromes étincelants ou plus sobres européennes, modèles véritables ou fruits de son génie visionnaire, Franquin a longtemps aimé les belles voitures et a toujours apporté un soin méticuleux (certains diront maniaque) à les dessiner. Jamais avant lui un dessinateur de BD n'avait tant célébré l'automobile, ses formes et sa diversité. À leurs débuts, Spirou et Fantasio n'entretenaient que des rapports distants avec l'automobile. C était le temps béni où l aventure était au coin de la rue, où les voyages se faisaient en train, en avion, en paquebot ou à bicyclette... Insupportable pour le jeune André Franquin qui était, comme il le dit lui-même, « très vroum vroum » ! Dès ses débuts en bandes dessinées, il prend plaisir à dessiner des voitures. Dans les années 50, il suit de très près la production automobile, et on retrouve nombre de « belles américaines » au look spectaculaire dans les aventures de Spirou et Fantasio. Toujours à l'affût des dernières recherches en matière de mécanique automobile, il invente même de toutes pièces les mythiques Turbotraction I et II. Automobiles, camions, motos, tanks, engins de travaux publics, tracteurs ; rien de ce qui roule n'échappe à son crayon curieux et acéré. Obsédé par le réalisme, Franquin emmagasine des tonnes de documentation, pour fidèlement restituer ses modèles. Devant l'ampleur de la tâche, il commence à inventer des voitures. « Je croyais gagner du temps », avouera-t-il plus tard. Mais, pour un monstre d exigence et de précision tel que Franquin, le travail se révèle vite titanesque. Finalement, Franquin en revient aux modèles existants, avec lesquels il prend évidemment de plus en plus de libertés. Les voitures qui sillonnent les planches de Gaston Lagaffe sont l'aboutissement de ce pétaradant parcours à explosion. Vitesse, design et glamour automobiles font place à la fantaisie à haut indice d octane et à l'humour sans plomb. L'automobile, symbole de liberté des années 50-60, est devenue un cauchemar polluant et engorgeant le c ur de nos villes. Déçu, Franquin tire le frein à main et opère alors un demi-tour complet ! Le meilleur exemple de ce revirement automobile est, bien sûr, la Fiat 509 de Gaston. « Engin fumigène qui n'a rien d une bombe », selon Prunelle, elle demeure la voiture la plus célèbre de la bande dessinée. Terminez l'année sur les chapeaux de roue, avec toutes les merveilleuses machines roulantes de Franquin qui vrombissent d impatience sous le capot de ce magnifique album. Un collector que tout fan de Franquin ou d'automobiles se doit de posséder.
Contact 1557 / 2157 v 2.0 - m.à j. 28/06/2013 . Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation. HTML validé